Jacques Perconte
Presse / textes / retour .

  14 février 2005   document complet :: 1607 chars → 281 mots
100 BLG :: BLOGE PR :: PRESSE
Foucher, Julien, Lebloc.net.
I love you

Un astronome peut donner une dimension philosophique au mouvement des planètes (ça fait tourner ma montre, ça fait passer le temps, c'est ce qui permet la vie), un biologiste peut expliquer le paradoxe qui consiste à vivre en respirant de l'oxygène alors que ce même oxygène détruit nos cellules à petit feu en nous faisant vieillir, mais s'il y a des gens qui ont du mal à donner un peu de glamour à leur spécialité, ce sont bien les informaticiens. Eh oui, l'octet, c'est pas très fun.

Heureusement, il y a les artistes qui sont là pour ça. I love you n'est pas une énième variante du virus, mais un projet qui met de l'amour dans le code (littéralement).

Il s'agit de modifier en temps réel, le code informatique d'une image en insérant les mots «I LOVE YOU» dans le code en fonction d'un algorithme qui exploite les données de connexion des utilisateurs et certaines données du serveur qui héberge le programme. Il en résulte une dégradation de l'image qui va du simple artefact à l'impossibilité pure et simple de voir l'image. Ecrire l'amour dans l'image empêche de voir l'image? on rejoint le paradoxe de l'oxygène qui tue ...

Vouloir écrire l'amour, c'est affronter le gâchis du langage : cette région d'affolement où le langage est à la fois trop et trop peu, excessif [...] et pauvre [...]".
Roland Barthes, Fragments d'un discours amoureux.


à venir : pièces liées / périmètres articles / auteurs / médias / registres / ...
❤︎ / jacques perconte