Jacques Perconte
Presse / textes / retour .

  10 mars 2011   fragment du document :: 2060 chars → 360 mots
104 REV :: REVUE RE :: RECHERCHE
Jacobs, Bidhan, 0 de conduite.
Le cinema en mutation
www.wobook.com/WBAW6U42OF5...
pdf
[…] Je voudrais vous parler du travail de Jacques Perconte. c·est quelqu·un qui attaque les signaux numériques de toutes les manières possibles, par tous les moyens nécessaires. Il a plein d'appareils pho­tos numériques, de caméras, d'ordinateurs, il a au moins une dizaine de disques durs de 500 gigas ... C'est quelqu'un qui est féru de tech­nologie, mais qui n'est absolument pas technophile. Il travaille chez lui comme un laborantin. Un de ces films a été primé à Pantin, et est soutenu par le Groupement des Cinémas de Recherche. Là, l'outil prin­cipal, c'est la compression. Cela existe depuis longtemps, il faut re­monter au moins au début des années 80 quand on a éprouvé le besoin de stocker les images et puis de pouvoir ensuite les transmettre ail­leurs, etc. C'est né dans les télécommunications. Et ensuite, cela a été incorporé au numérique, parce qu'évidemment, à l'ère d'internet, il faut pouvoir compresser les fichiers, c'est-à-dire réduire les quantités de données mais de manière à préserver quand même les informa­tions. Donc il y va à fond, il prend une image brute. Il est allé filmer en Corse, il a mis sa caméra à l'arrière du train, et il a filmé, tout simple­ment, avec sa caméra HD. Et après, il s·est amusé à compresser, re­compresser et re-re-compresser ... pour aller jusqu'à 30 compressions successives, et il peut choisir dans l'image de préserver, grâce à des masques certaines zones de la compression. Dans ce cas, avec Après le Feu, c'est la première fois, il va compresser dans les deux sens, le plan original. C'est-à-dire qu'il va compresser à l'endroit, et aussi à l'envers. […]

à venir : pièces liées / périmètres articles / auteurs / médias / registres / ...
❤︎ / jacques perconte