Jacques Perconte
Presse / textes / retour .

105
  10 septembre 2009  
Yeo, Sun Jung, Oui, c'est du cinéma ! .
Pesanteur et Couleur digitale : Uishet et Entre le Ciel et la Terre de Jacques Perconte
FULL document complet :: 29738 chars → 5207 mots
COF :: CONFÉRENCE RE :: RECHERCHE

→ Accéder à l’archive du texte ? → Le document au format pdf


 « Pesanteur et Couleur digitale : Uishet et Entre le Ciel et la Terre de Jacques Perconte », in Philippe Dubois, Lucia Ramos Monteiro, Alessandro Bordina (dir.), Oui, c’est du cinéma. Formes et espaces de l’image en mouvement, Udine : Campanotto editore, 2009, pp. 173-181.

A partir des taches provenant de la compression de l’image, Jacques Perconte tente d’acquérir la physicité de la couleur numérique. Il brutalise les pixels immatériels au point d’en faire une matière de l’image. Le processus de compression avec lui est devenu la condition primaire d’une sensation colorante, de la vibration lumineuse. Des vidéos numériques aux installations, Perconte travaille d’abord avec la lourdeur de l’image : lors de la compression, plus la partie est sombre, plus l’image allège son poids en perdant des informations. Cette lourdeur virtuelle est mise en rapport à l’apparition de la couleur, ses accidents et aventures. Il y a donc la force verticale d’où la couleur risque de tomber ou au contraire de rebondir. Une force de pesanteur peuple ainsi la couleur numérique.

 


...

à venir : pièces liées / périmètres articles / auteurs / médias / registres / ...
❤︎ / jacques perconte