Jacques Perconte
Presse / textes / retour .

  10 novembre 2015   document complet :: 1571 chars → 250 mots
131 REV :: REVUE RE :: RECHERCHE
Brenez, Nicole, Vertigo.
Jacques aux mains d'argent
revue-vertigo.fr/instant_d...
pdf
Dans la riche histoire des relations entre art et techniques, Jacques Perconte intervient à un moment vécu par ses contemporains au titre d'un asphyxiant règne sans partage, où les voies d'accès au monde semblent toutes devoir passer par des instruments de connexion, où le devenir d'une civilisation se conçoit exclusivement en termes technologiques, où le quotidien suppose une constante gymnastique d'accommodement à l'empire technophile. Dans ce monde-ci, Jacques Perconte ne cesse d'ouvrir des brèches dans tous les sens : vers le passé, lorsqu'il met l'écriture numérique au service d'idéaux esthétiques enfuis et qui, sans son travail, lui sembleraient incompatibles, comme la fugitivité, la densité, l'éclat inouï et irreproductible des phénomènes ; dans le présent, lorsqu'il ramène les emblèmes consuméristes à leur statut de simples accessoires (les iPads devenus châssis) ; en direction des futurs, lorsqu'il élabore un love writing program pour inscrire littéralement « l'amour dans l'image » en des séries actives à l'infini. Comme pour leur temps Appelle et son éponge humide ou Tchang T'ong et son pinceau aux poils usés, pour le nôtre où l'algorithme a remplacé fusain et pellicule, Jacques Perconte est devenu le symbole de l'inventivité et de l'élégance artistiques.

à venir : pièces liées / périmètres articles / auteurs / médias / registres / ...
❤︎ / jacques perconte