Jacques Perconte
Presse / textes / retour .

  23 juin 2017   fragment du document :: 1006 chars → 179 mots
187 MAG :: MAGAZINE CR :: CRITIQUE
Guignandon Florian, Smith Benoît, Critikat.
Côté Court, 26e édition
www.critikat.com/panorama/...

[...]


Enfin, pour conclure cette approche, 
Vingt-neuf minutes en mer de Jacques Perconte se constitue d’un seul et unique plan de l’océan, mais retravaillé par un effet qui semble le construire et le déconstruire par groupe de pixels, tandis qu’un vrombissement de basse se fait entendre, comme si le bruit du vent et des vagues était en train de faire imploser les enceintes. Tout cela crée quelque chose d’à la fois hypnotique et de majestueux. Réalisé au moment de l’attentat de Nice en juillet 2016, le réalisateur fait apparaître à un moment du film une coulée rouge, celle du sang des victimes. Mais ce rouge n’est là qu’un court moment, avant d’être recouvert par le perpétuel va-et-vient de l’océan indifférent, à la fois sublime et terrifiant de par ce continuel mouvement faisant fi des turpitudes humaines.


à venir : pièces liées / périmètres articles / auteurs / médias / registres / ...
❤︎ / jacques perconte