Jacques Perconte
Presse / textes / retour .

  28 février 2006   fragment du document :: 1846 chars → 297 mots
023 MAG :: MAGAZINE PR :: PRESSE
Arnaudet, Didier , Art Press.
On the road : bordeaux
www.artpress.com/2006/02/2...

n°320

[...]
Près de la gare, Thomas Bernard ouvre, en janvier 2003, la galerie Cortex Athletico. Cet espace impose sa réalité, sa variété, à la fois avec fermeté et fantaisie, et se propose comme un champ expérimental comprenant deux niveaux d'intervention : l'un est dévolu à des ateliers accueillant des artistes sous forme de résidence, l'autre est dédié aux expositions. L'impression produite est celle d'une force prête à se mettre en action et à prendre en compte une diversité de propositions. Thomas Bernard base son travail sur une relation prioritaire et privilégiée avec l'artiste, et une réflexion sur l'espace de la galerie en constante évolution : «Cette plate-forme permet de comprendre et d'accompagner les projets les plus incisifs en invitant des artistes à penser le lieu de la galerie et son fonctionnement comme le topos d'une utopie artistique.» Il accompagne ainsi Benoît Maire, Charles Manson, Franck Eon, Nicolas Descottes, Laurent Perbos et Rolf Julius. Mais Cortex Athletico se donne aussi la possibilité de sortir de ses limites, d'aller à la rencontre d'autres publics. La Boîte qui bouge (BQB) est un container maritime équipé d'un système de rétro-projection, qui, la nuit, placé dans des espaces urbains, diffuse, comme lors du dernier fes­tival Novart, des œuvres de Gintz Gabrans, Erics Botzis, Jacques Perconte et Brice Dellsperger. En février, la galerie déménage rue des étables, dans l'ancien local de la galerie du Triangle, et amorcera une série de cartes blanches proposées à de jeunes commissaires européens.
[...] 


à venir : pièces liées / périmètres articles / auteurs / médias / registres / ...
❤︎ / jacques perconte