Jacques Perconte
Presse / textes / retour .

  18 septembre 2014   document complet :: 2502 chars → 447 mots
027 PEL :: PRESSE EN LIGNE PR :: PRESSE
Blaustein Niddam, Amélie, Toutelaculture.com.
Les infinis de Jacques Perconte au Collège des Bernadins
toutelaculture.com/arts/ex...
pdf

Le cinéaste et vidéaste Jacques Perconte fait retentir le souffle du « Mistral » sur une lancette de l’ancienne sacristie.

Il nous raconte : « je fais des films infinis, j’explore des images cassées, j’observe ce que la compression a d’intéressant ». Devant nous, des lignes, des arbres, de l’eau. Des couleurs chatoyantes. L’image est hachée, puis nette, le récit est absent, seulement amené par le chant des cigales incessant.

Nous sommes ici face à des boucles, parfois réduites à une seule image. L’oeuvre tourne sans fin et cela jusqu’à ce que l’on arrête l’ordinateur. Il y a ici cinq heures de film, dont chaque portion vous amène ailleurs.

La methode est passionnante. Il s’agit de magnifier les erreurs en les transformant en acte. Les accidents, ce qui se nommait rayures sur un vinyle, sont en vidéo une fragmentation ou un saut de l’image. Le résultat est apaisant, appelle à la contemplation et l’attente sereine.

Il dit « je n’arrive pas a me faire à l’idée que ce qu’on voit c’est ce qu’on a programme ». Il y a dans « Mistral », cette liberté informatique trés en vogue, que l’on a pu également voir à l’occasion du Mur, ce cabinet de curiosité dont le commissaire d’expo est une formule mathématique à Maison Rouge.

Le travail de Jacques Perconte est également visible à la Galerie Charlot et l’oeuvre Mistral, elle fait écho à l’exposition Mistrau e aigo douço, La Puissance du vent et des eaux en Gard rhodanien, projet initié par la Communauté d’agglomération du Gard rhodanien et présenté au Prieuré Saint-Pierre de Pont-Saint-Esprit du 18 juillet au 10 octobre 2014.

A noter que le Collège des Bernardins propose en parallèle, une journée de concert au cœur des commémorations de la Grande Guerre. Le Festival des Heures vous permettra dès 9h30 du matin d’écouter l’ensemble Sit Fast qui joueront notamment J.-S Bach: Die Kunst der Fuge : Contrapunctus I, II, III, IV et V. La journée se terminera avec un concert de Hervé Niquet. Tout le programme est ici.


à venir : pièces liées / périmètres articles / auteurs / médias / registres / ...
❤︎ / jacques perconte