Jacques Perconte
Presse / textes / retour .

  25 décembre 2005   fragment du document :: 1400 chars → 235 mots
084 BLG :: BLOGE PR :: PRESSE
Perret, Jean-Marie, Noir sans sucre, Bleu de paille, échos du Café littéraire de la rue Saint-Germain.
Sept poème spour l’oreille

[...]

Fruit d’un travail de plusieurs années entre le plasticien des textes et le plasticien des sons, l’ensemble de ces sept pièces développe une atmosphère de cinéma, présentant comme les bandes-son d’autant de courts-métrages originaux, auxquelles l’imagination de l’auditeur-lecteur s’attache puissamment. Le disque est en effet à  écouter pour lui-même, quoiqu’inséré non dans un boîtier mais dans un joli livre plus grand que lui et bien en mains. Et dans ce livre, le texte bellement imprimé est à  suivre paisiblement de l’oeil, comme on se servirait, par ailleurs, d’un livret. Sous-titrage, si l’on veut.

[...]

Outre le texte, composé donc davantage pour transporter que pour déranger (mètres contenus, refrains bienvenus), on notera que prise de son et mixage en studio n’ont rien de hâtif. [...] La musique électronique de Jacques Perconte (qui intervient par ailleurs sur d’autres supports électroniques, visuels notamment) mesure son efficacité à  la sobriété des moyens choisis (au sein d’un organum quasi illimité).

Un bonheur de poésie sonore, qui pourrait passer pour une initiation au genre.  


à venir : pièces liées / périmètres articles / auteurs / médias / registres / ...
❤︎ / jacques perconte